Atelier d'Architecture et d'Urbanisme Marjolijn Boudry & Pierre Boudry

Atelier d'Architecture et d'Urbanisme Marjolijn Boudry & Pierre Boudry Atelier d'Architecture Et d'Urbanisme Marjolijn Boudry & Pierre Boudry Plusieurs années de parcours et de collaboration témoignent d’ une évolution continue et cohérente de recherche architecturale.
(1)

Cette recherche identifie et propose pour chaque projet l’équilibre indispensable entre le monde culturel, le monde artificiel et environnemental. Il en résulte une flexibilité et une mobilité des composants du projet pour une plus grande sensibilité à la demande et la possibilité technique de gérer la réponse transformant les composants en véritables objets interactifs. Tout le monde est acteur et interagit avec ce qui l’entoure. Les projets, allant de la petite échelle à la grande et de programme diversifié, reflètent et induisent relativité, ressourcement et ouverture d’esprit. Ils s’inscrivent dans les domaines suivants: architecture, urbanisme, aménagement du territoire, space planning, scénographie, aménagement intérieur, design, programmation architecturale et urbanistique.

Seine-Saint-Denis, le Département
04/02/2020

Seine-Saint-Denis, le Département

[Collèges] Le collège Pierre-Brossolette de Ville de Bondy aura bientôt un tout nouveau pôle sportif réunissant un dojo et une salle d'armes, un internat et un nouvel espace restauration. RDV le vendredi 7 février à 18h pour une présentation des travaux au 77, avenue Henri-Barbusse à Bondy, en présence de l’ Atelier d'Architecture et d'Urbanisme Marjolijn Boudry & Pierre Boudry

15/02/2019

Collège Anne Franck à MONTCHANIN

28/01/2019
Publication ARCUEIL  46 Logements Zac Du Chaperon Vert et un Centre médico-social Boudry & Boudry Architectes/Urbanistes
09/07/2018

Publication
ARCUEIL 46 Logements Zac Du Chaperon Vert et un Centre médico-social
Boudry & Boudry Architectes/Urbanistes

Photos from Atelier d'Architecture et d'Urbanisme Marjolijn Boudry & Pierre Boudry's post
22/12/2017

Photos from Atelier d'Architecture et d'Urbanisme Marjolijn Boudry & Pierre Boudry's post

27/10/2017

Livraison d’un immeuble de logements et d’un Centre médico-social à Arcueil
-Ensemble de béton blanc coulé en place-
Boudry & Boudry Architectes

01/08/2017
Mouvement des Architectes

https://www.facebook.com/pierre.boudryarchitecte/posts/1904151426505141

Tout au long de ce mois d'Août, nous présentons nos candidats aux élections de l'Ordre des Architectes d'Ile de France qui auront lieu le 12 septembre et le 12 octobre 2017. Une minute pour découvrir son parcours, ses motivations pour la profession et l'intérêt public de l'Architecture, sa personnalité...
Aujourd'hui, l'architecte Pierre Boudry, pour que l'architecte reste maître du Projet.

Atelier d'Architecture et d'Urbanisme Marjolijn Boudry & Pierre Boudry's cover photo
21/07/2017

Atelier d'Architecture et d'Urbanisme Marjolijn Boudry & Pierre Boudry's cover photo

Très belle Année 2017 de la part de toute notre Agence!
02/01/2017

Très belle Année 2017 de la part de toute notre Agence!

Concours  Groupe Scolaire sur le Plateau de  SACLAYBoudry & Boudry / Incet/ Drevet/ Acv / Alama Consulting
21/12/2016

Concours Groupe Scolaire sur le Plateau de SACLAY
Boudry & Boudry / Incet/ Drevet/ Acv / Alama Consulting

Inauguration de notre projet Quartier Broussais Paris XIV
21/06/2016

Inauguration de notre projet Quartier Broussais Paris XIV

De passage rue Michal sur la Butte aux Cailles Paris 13  la "Maison Blanche" Boudry&Boudry Architectes
19/02/2016

De passage rue Michal sur la Butte aux Cailles Paris 13 la "Maison Blanche" Boudry&Boudry Architectes

Atelier d'Architecture et d'Urbanisme Marjolijn Boudry & Pierre Boudry
29/01/2016

Atelier d'Architecture et d'Urbanisme Marjolijn Boudry & Pierre Boudry

Toute Notre Agence vous souhaite une excellente Nouvelle Année 2016!
11/01/2016

Toute Notre Agence vous souhaite une excellente Nouvelle Année 2016!

Cité Jardin du Petit Bétheny (BoudryArchitectes)
06/11/2015

Cité Jardin du Petit Bétheny (BoudryArchitectes)

30/10/2015

Passage par Reims aujourd'hui !
La Villa en bois Brûlé parmi les bouleaux
(Boudry&Boudry Architectes)
Cité Jardin du Petit Bétheny

BUIS LES BARONNIES - Maison individuelle
14/10/2015

BUIS LES BARONNIES - Maison individuelle

Notre  agence participe à cet évènement en présentant les projets du Groupe scolaire Jean-Monnet et le Centre aquatique ...
26/05/2015

Notre agence participe à cet évènement en présentant les projets du Groupe scolaire Jean-Monnet et le Centre aquatique le Dôme à Vincennes

L'agence est lauréate du concours pour la  reconstruction partielle du Collège "Anne Franck" à MONTCHANIN (71)
30/04/2015

L'agence est lauréate du concours pour la reconstruction partielle du Collège "Anne Franck" à MONTCHANIN (71)

Bonne nouvelle!!! Nous sommes lauréats du concours pour la construction de la demi-pension et des lieux de vie du lycée ...
17/02/2015

Bonne nouvelle!!! Nous sommes lauréats du concours pour la construction de la demi-pension et des lieux de vie du lycée François Joseph TALMA à BRUNOY (91).

Quelques photos de fin de chantier pour annoncer notre nouvelle année!
30/12/2014

Quelques photos de fin de chantier pour annoncer notre nouvelle année!

Quelques photos de fin de chantier pour annoncer notre nouvelle année!

Toute notre agence vous souhaite de bonnes fêtes et une heureuse année 2015!
19/12/2014

Toute notre agence vous souhaite de bonnes fêtes et une heureuse année 2015!

Atelier d'Architecture et d'Urbanisme Marjolijn Boudry & Pierre Boudry
08/09/2014

Atelier d'Architecture et d'Urbanisme Marjolijn Boudry & Pierre Boudry

REIMS - cité du petit Bétheny

La Plate-forme De Logements : Un Pliage Dans La Végétation

Le projet tire parti de la configuration du terrain par rapport au points suivants :

• Dynamisme triangulaire du lieu

• Déclivité sur la rue principale de 5% ; ce qui occasionne une différence de niveau sur l’ensemble du terrain de environ 2,5 mètres

Il nous paraît important de tirer parti de ces données pour concevoir un projet propre au lieu.

Le dénivelé du terrain sert à enchevêtrer les espaces verts et espaces habitables, à dégager du sol les habitations, à intégrer de façon harmonieuse les différents flux des habitants

Un pliage dans la végétation :

La plate-forme dispose d’un lieu de convivialité partagé couvert tempéré , de lieux de transition, rampe, patios, balcons, passerelle, des logements.
La nature existante et le relief resurgissent dans la plate-forme et les logements par l’intermédiaire des plis et des patios extérieurs.
L’ensemble de la plate-forme a une végétation intégrée directement aux logements et détermine de cette manière une nappe végétale « artificielle » suspendue au-dessus de la végétation « naturelle ».
La plate-forme comporte des logements regroupés. Ces derniers sont soit positionnés horizontalement, soit verticalement par un effet de basculement. L’ensemble représente un plissement de bois tressé.
Au gré des plis et de l’agencement de la plate-forme de logements, des dégagements sont créés et permettent de disposer des espaces de loisirs, véritables prolongements des espaces de logement.

De par ses pliages typologiques ,un effet dynamique de glissement est donné à l’ensemble. Il invite à se faufiler et croise des vues donnant sur les espaces plantés environnants.
Le pliage initial de la plate-forme donne naissance aux poches de logements au cœur desquelles la nature est sertie. La succession de rotation du pli permet d’obtenir plusieurs types de logements : un type de logement étroit et vertical avec balcons de verdure et un type de logement horizontal et large avec patio de verdure. Chacun de ces deux types dispose d’un contact avec le sol naturel.
Le dégagement du sol de l’ensemble de la plate-forme permet aux voitures d’être abritées sous celle-ci. Cette zone présente en plus des parkings de la surface disponible.

L’opération des 47 logements, issue d’une démarche dynamique et volontaire de rénovation urbaine du quartier du Centre V...
30/07/2014

L’opération des 47 logements, issue d’une démarche dynamique et volontaire de rénovation urbaine du quartier du Centre Ville de Bobigny, définit une séquence architecturale participant au front urbain longeant le « grand mail » - nouvelle séquence urbaine en devenir.

3 VILLAS URBAINES DURABLES EN BOIS AUX MULTIPLES ORIENTATIONS

Le projet des 47 logements se développe selon une grande longueur et est structuré en hauteur selon 3 villas urbaines s’échelonnant de R+4 à R+7. L’ensemble décline une parure bois gris-argenté, tout en nuances et douceur, enrichissant la palette des matériaux et des couleurs d’un nouveau vocabulaire architectural renouvelé.

Son implantation et le travail de sa volumétrie en plots émergents accèdent à une grande variété d’orientation des appartements et disposent ainsi des ambiances diversifiées lisibles en façade et une identification de chaque appartement. Chaque appartement dispose d’une double orientation.

Selon les orientations, les pièces des logements sont disposées et agrémentées d’ambiances conjuguées.

Au Nord - Paysage urbain du futur jardin public et de ses hauts arbres : Ouverture des chambres

Au Sud - jardin résidentiel d’intérieur d’îlot (cépées de boulots blancs formant clairière, HAHA et sa noue paysagère) : Ouverture des séjours protégés par les balcons ainsi que d’autres pièces de vies

A l’Ouest - Paysage urbain marqué par une architecture monumentale forte (Bourse du Travail d’Oscar Niemeyer) et, en vis-à-vis de l’autre côté de l’avenue, un immeuble de logements R+8 en retrait d’un jardin planté de grands arbres : Ouverture des séjours sur des balcons, protégés par les lames ajourées fixes (brise-soleil).

A l’Est : Ouverture des séjours protégés par les balcons ou des cuisines
Dans les failles intérieures entre les villas - Paysage d’ « entre-deux » : Orientation supplémentaire pour les coins nuit et parfois les séjours.

L’ensemble de la parcelle est traité comme une parcelle de paysage visible depuis les tours.
Il ne s’agit pas seulement des principes de résidentialisation du jardin intérieur de l’îlot mais aussi de la végétalisation des toitures à R+7 - R+4 faisant 5e façade pour les tours environnantes à R+17 qui le surplombent.

En plus de ces différentes orientations, des perméabilités et des transparences sont créées au travers de l’îlot afin d’accroître les ouvertures visuelles.

L’opération des 47 logements, issue d’une démarche dynamique et volontaire de rénovation urbaine du quartier du Centre Ville de Bobigny, définit une séquence architecturale participant au front urbain longeant le « grand mail » - nouvelle séquence urbaine en devenir.

3 VILLAS URBAINES DURABLES EN BOIS AUX MULTIPLES ORIENTATIONS

Le projet des 47 logements se développe selon une grande longueur et est structuré en hauteur selon 3 villas urbaines s’échelonnant de R+4 à R+7. L’ensemble décline une parure bois gris-argenté, tout en nuances et douceur, enrichissant la palette des matériaux et des couleurs d’un nouveau vocabulaire architectural renouvelé.

Son implantation et le travail de sa volumétrie en plots émergents accèdent à une grande variété d’orientation des appartements et disposent ainsi des ambiances diversifiées lisibles en façade et une identification de chaque appartement. Chaque appartement dispose d’une double orientation.

Selon les orientations, les pièces des logements sont disposées et agrémentées d’ambiances conjuguées.

Au Nord - Paysage urbain du futur jardin public et de ses hauts arbres : Ouverture des chambres

Au Sud - jardin résidentiel d’intérieur d’îlot (cépées de boulots blancs formant clairière, HAHA et sa noue paysagère) : Ouverture des séjours protégés par les balcons ainsi que d’autres pièces de vies

A l’Ouest - Paysage urbain marqué par une architecture monumentale forte (Bourse du Travail d’Oscar Niemeyer) et, en vis-à-vis de l’autre côté de l’avenue, un immeuble de logements R+8 en retrait d’un jardin planté de grands arbres : Ouverture des séjours sur des balcons, protégés par les lames ajourées fixes (brise-soleil).

A l’Est : Ouverture des séjours protégés par les balcons ou des cuisines
Dans les failles intérieures entre les villas - Paysage d’ « entre-deux » : Orientation supplémentaire pour les coins nuit et parfois les séjours.

L’ensemble de la parcelle est traité comme une parcelle de paysage visible depuis les tours.
Il ne s’agit pas seulement des principes de résidentialisation du jardin intérieur de l’îlot mais aussi de la végétalisation des toitures à R+7 - R+4 faisant 5e façade pour les tours environnantes à R+17 qui le surplombent.

En plus de ces différentes orientations, des perméabilités et des transparences sont créées au travers de l’îlot afin d’accroître les ouvertures visuelles.

Articulation Ville/Nature/Paysage :Le projet du Gymnase établit la charnière, l’articulation spatiale entre le point hau...
30/07/2014

Articulation Ville/Nature/Paysage :
Le projet du Gymnase établit la charnière, l’articulation spatiale entre le point haut du vallon et le point bas par une stratification Ouest- Est du programme selon les courbes de niveau.
Le Gymnase des Lavandières est orienté sur la future coulée verte et offre l’opportunité au COSEC d’ouvrir ses salles de sports sur le vallon.
A savoir :

Il définit une assise haute, « la placette et le parc en promontoire » permettant de liaisonner le COSEC existant au Gymnase des Lavandières et de percevoir ces deux entités comme un seul équipement, soit « un complexe sportif » à l’échelle de l’enjeu urbain.
Il déroule le nouveau programme « en cascade » sur le flanc de la colline par une succession de strates programmatiques affleurantes. Cela donne naissance à des strates de paysage en écho avec le vallon du Ru de Buzot, permettant une lecture et une visibilité dans le sens des courbes de niveaux et engendrant des parcours doux et reposants aménagés de paliers.
Le projet est orienté sur le vallon et la coulée verte et en fait partie intégrante de manière à ce que le dialogue spatial s’opère et que les liaisons transversales fonctionnent.
La colline des sports, un repère dans le paysage :
Grâce au croisement de l’architecture avec la nature, de l’interférence entre l’espace public et la topographie, la « colline des sports » marque son identité et structure le paysage urbain et naturel. Ce dialogue valorise le site et le transforme en parcelle de paysage où la nature est convoquée pour créer des continuités végétales et de relief, des limites, et être le cadre et le support de pratiques de loisirs diversifiés qu’elles soient collectives ou individuelles. La colline des sports représente une polarité forte d’intégration et de communication.

Le volet architectural : le thème de l’eau
Le sol du projet reste fluide et continu, il permet des parcours aisés ainsi que le ruissellement de l’eau de l’amont à l’aval. L’équipement traite néanmoins la récupération des eaux en toiture pour l’entretien du nouveau parc privatif. La grande noue paysagère s’inscrit dans le renforcement des aménagements paysagers du quartier centre et se fait l’écho du ru de Buzot. La façade de la salle multisports capte la lumière. Elle est composée: • d’un rythme vertical d’éléments porteurs minces et élancés, en béton clair. • d’un voile de mailles protectrices métallique côté intérieur en partie Nord, et côté extérieur en façade Ouest pouvant ainsi servir de support à la végétation grimpante. • de grands pans brisés en verre dont la géométrie offre des reflets entre ciel et végétation, évoquant les reflets de l’eau. La salle multisports bénéficie d’une lumière du nord généreuse et stable, d’un faisceau de lumière du Sud en partie haute et de lumière d’Ouest.

Articulation Ville/Nature/Paysage :
Le projet du Gymnase établit la charnière, l’articulation spatiale entre le point haut du vallon et le point bas par une stratification Ouest- Est du programme selon les courbes de niveau.
Le Gymnase des Lavandières est orienté sur la future coulée verte et offre l’opportunité au COSEC d’ouvrir ses salles de sports sur le vallon.
A savoir :

Il définit une assise haute, « la placette et le parc en promontoire » permettant de liaisonner le COSEC existant au Gymnase des Lavandières et de percevoir ces deux entités comme un seul équipement, soit « un complexe sportif » à l’échelle de l’enjeu urbain.
Il déroule le nouveau programme « en cascade » sur le flanc de la colline par une succession de strates programmatiques affleurantes. Cela donne naissance à des strates de paysage en écho avec le vallon du Ru de Buzot, permettant une lecture et une visibilité dans le sens des courbes de niveaux et engendrant des parcours doux et reposants aménagés de paliers.
Le projet est orienté sur le vallon et la coulée verte et en fait partie intégrante de manière à ce que le dialogue spatial s’opère et que les liaisons transversales fonctionnent.
La colline des sports, un repère dans le paysage :
Grâce au croisement de l’architecture avec la nature, de l’interférence entre l’espace public et la topographie, la « colline des sports » marque son identité et structure le paysage urbain et naturel. Ce dialogue valorise le site et le transforme en parcelle de paysage où la nature est convoquée pour créer des continuités végétales et de relief, des limites, et être le cadre et le support de pratiques de loisirs diversifiés qu’elles soient collectives ou individuelles. La colline des sports représente une polarité forte d’intégration et de communication.

Le volet architectural : le thème de l’eau
Le sol du projet reste fluide et continu, il permet des parcours aisés ainsi que le ruissellement de l’eau de l’amont à l’aval. L’équipement traite néanmoins la récupération des eaux en toiture pour l’entretien du nouveau parc privatif. La grande noue paysagère s’inscrit dans le renforcement des aménagements paysagers du quartier centre et se fait l’écho du ru de Buzot. La façade de la salle multisports capte la lumière. Elle est composée: • d’un rythme vertical d’éléments porteurs minces et élancés, en béton clair. • d’un voile de mailles protectrices métallique côté intérieur en partie Nord, et côté extérieur en façade Ouest pouvant ainsi servir de support à la végétation grimpante. • de grands pans brisés en verre dont la géométrie offre des reflets entre ciel et végétation, évoquant les reflets de l’eau. La salle multisports bénéficie d’une lumière du nord généreuse et stable, d’un faisceau de lumière du Sud en partie haute et de lumière d’Ouest.

Réalisation De l'Immeuble d'Habitation "Maison Rouge" A Ivry-Sur-SeineCe projet reprend le gabarit du bâtiment existant ...
30/07/2014

Réalisation De l'Immeuble d'Habitation "Maison Rouge" A Ivry-Sur-Seine

Ce projet reprend le gabarit du bâtiment existant afin de s’intégrer à son environnement immédiat, en reprenant non seulement le maillage urbain historique mais également le volume de l’ancien bâtiment. Sa toiture végétal reprend et étend la verdure du jardin qui occupe le centre de l’îlot.

La Maison Rouge est un projet social, participant à l’espace urbain.
Evènement pour être vu, point de repère, offrant des espaces ouverts, les loges : extension de l’espace de la ville et également des transparences.

Bureaux paysagers répartis aux rez-de-chaussée et niveau 1, logements aux autres étages, il intègre la notion d’espace publics participant à l’activité de la ville et d’espace privé, plus en retrait.

Ce volume est réinterprété en loges urbaines de béton matricé de couleur prune jouant ainsi avec la lumière et apportant des nuances de couleurs subtiles, à l’image des peintures de Soulage. La teinte choisie et voisine des briques surcuites de l’ancien bâtiment. Les menuiseries seront en aluminium couleur bronze.

Réalisation De l'Immeuble d'Habitation "Maison Rouge" A Ivry-Sur-Seine

Ce projet reprend le gabarit du bâtiment existant afin de s’intégrer à son environnement immédiat, en reprenant non seulement le maillage urbain historique mais également le volume de l’ancien bâtiment. Sa toiture végétal reprend et étend la verdure du jardin qui occupe le centre de l’îlot.

La Maison Rouge est un projet social, participant à l’espace urbain.
Evènement pour être vu, point de repère, offrant des espaces ouverts, les loges : extension de l’espace de la ville et également des transparences.

Bureaux paysagers répartis aux rez-de-chaussée et niveau 1, logements aux autres étages, il intègre la notion d’espace publics participant à l’activité de la ville et d’espace privé, plus en retrait.

Ce volume est réinterprété en loges urbaines de béton matricé de couleur prune jouant ainsi avec la lumière et apportant des nuances de couleurs subtiles, à l’image des peintures de Soulage. La teinte choisie et voisine des briques surcuites de l’ancien bâtiment. Les menuiseries seront en aluminium couleur bronze.

Adresse

3 Rue Titon
Paris
75011

Notifications

Soyez le premier à savoir et laissez-nous vous envoyer un courriel lorsque Atelier d'Architecture et d'Urbanisme Marjolijn Boudry & Pierre Boudry publie des nouvelles et des promotions. Votre adresse e-mail ne sera pas utilisée à d'autres fins, et vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Contacter L'entreprise

Envoyer un message à Atelier d'Architecture et d'Urbanisme Marjolijn Boudry & Pierre Boudry:

Vidéos

Enterprises D'aménagement Intérieur á proximité


Autres Architecte (Design) à Paris

Voir Toutes